www.ethylco.fr

Le site des éthylotests et alcootests

Alcool au volant : les sanctions pour alcoolémie au volant.

Alcool au volant.

Depuis quelques années, la prévention de l'alcool au volant s'est considérablement renforcée, à la suite d'accident tragiques qui coûtent chaque année la vie à plusieurs centaines de nos concitoyens et d'affaires rendues publiques pour cause de récidive. Il faut dire que l'alcool est un véritable poison pour les automobilistes.

Alcool, un danger de tous les instants :

L'alcool a la capacité d'agir directement sur le cerveau humain pour lui altérer considérablement ses fonctions les plus basiques. Les effets de l'alcool au volant sont multiples et quasiment immédiat :

Quelle réglementation pour l'alcool au volant ?

La réglementation est définie par le code de la route. Alcool et permis ne font pas bon ménage, même si vous ne percevez aucun signe d'ivresse manifeste et que vous pensez être apte à prendre la route. Le fait de conduire un véhicule sous l'empire d'un état alcoolique est sévèrement réprimé par le code de la route. Les niveaux d'alcool présents dans le sang ou dans l'air expiré indique s'il s'agit d'une contravention ou d'un délit.

En effet, si le taux d'alcool dans le sang est compris entre 0.5 et 0.79 gramme par litre (soit 0.25 à 0.39 milligramme par litre d'air expiré), cela constitue une contravention. Au delà de ces taux, c'est-à-dire pour une état alcoolique caractérisé par un taux d'alcool dans le sang égal ou supérieur à 0.80 gramme par litre (ou une concentration de 0.40 milligramme par litre d'air expiré) constitue un délit. La réglementation pour la récidive de conduite en état d'ivresse s'est d'ailleurs considérablement durcie ces dernières années.

Quelles sont les sanctions encourues ?

Sanctions alcoolémie au volant.

Si le taux d'alcool est compris entre 0.5 et 0.79 gramme par litre de sang, cela caractérise une contravention. L'automobiliste risque alors :

La sanction est beaucoup plus lourde pour les automobilistes ayant un taux d'alcool supérieur à 0.8 gramme par litre de sang. Dans ce cas, le conducteur risque :

Dans la cadre de la lutte contre la récidive de l'alcool au volant, les sanctions de suspension de permis, retrait de permis, perte de points permis ou obligation de conduire un véhicule équipé d'un éthylotest antidémarrage sont de plus en plus ordonnées. La sécurité routière est devenue un enjeu de société majeur et il n'est pas impossible que le taux d'alcoolémie toléré soit abaissé ou que les points permis enlevés ou les amendes soient augmentés.

Le taux d'alcoolémie et idées reçues :

Les idées reçues sur l'alcool sont nombreuses et constitue un véritable casse tête pour les autorités dans la politique de sécurité routière. En effet, le café, l'aspirine, la petite sieste n'ont aucune influence sur les effets de l'alcool et sur l'alcoolémie. Au contraire la caféine ralentit même la vitesse d'élimination de l'alcool. Le seul remède pour garder vos points et ne pas encourir une suspension de permis ou un retrait de permis est le temps, le temps que l'organisme élimine l'alcool. Pour garder vos points, soufflez, vous saurez !